• Les fauchés à Rome, 08/04/16

    Le Caravage 

    Les fauchés à Rome,  08/04/16

    Notre découverte de Rome débute par l’église Saint augustin, où nous entrons en plein XVIIème siècle au travers de l’œuvre : la Madone des pèlerins, de Caravage.  Fondateur du Caravagisme, courant  qui se caractérise par son réalisme parfois brutal et l'emploi appuyé de la technique du clair-obscur, cet artiste offrit une interprétation naturaliste des Saintes Écritures controversée mais aussi très célèbre.

     

    Les fauchés à Rome,  08/04/16 Les fauchés à Rome,  08/04/16

    Après la messe à l’église Saint Louis des Français, nous découvrons trois de ces illustres toiles : la vocation de Saint Matthieu, Saint Mathieu et l’ange, et le martyre de Saint Matthieu.

     

    Eglise Saint Ignace de Loyola

    Les fauchés à Rome,  08/04/16 Les fauchés à Rome,  08/04/16

    Les fauchés à Rome,  08/04/16 Les fauchés à Rome,  08/04/16 

    Capitale des arts depuis la renaissance, Rome nous dévoile dès lors un aperçu de l’infini trésor artistique qu’elle expose fièrement à chacun de ces coins de rue. L’Eglise Saint Ignace en est un témoignage frappant, au travers de ses incroyables peintures en trompe l’œil d’Andrea Pozzo, maîtrisant l’anamorphose à la perfection. Un étrange mariage entre le marbre, la pierre, les peintures, dorures de l’église et des branches de cerisier et de vigne forgées confère à cette église un caractère tout particulier.

     

    Les rues de Rome

    Les fauchés à Rome,  08/04/16  Les fauchés à Rome,  08/04/16

    Les fauchés à Rome,  08/04/16  Les fauchés à Rome,  08/04/16

    Lancés en plein marathon, nous enchainons les découvertes, explications culturelles et religieuses et découvrons ainsi la ville entre deux visites. Malgré quelques gouttes de pluie, l’ambiance est printanière. Les terrasses se remplissent, les touristes se suivent et se poursuivent appareil photo et plan en main comme en pleine chasse au trésor. De somptueux monuments côtoient de vieilles façades colorées, un brin écaillées mais tout autant chargées d’histoire. Des rues pavées, un vélo à un mur adossé, un petit épicier, une luxueuse vitrine. Une ville hors du temps s’offre à nous.

     

    Les fauchés à Rome,  08/04/16 Les fauchés à Rome,  08/04/16

    Pizzerias, Glaciers, restaurants, boulangeries, pâtisseries et cafés offrent des gourmandises à profusion. Odeurs, couleurs, saveurs, Rome semble user de toutes les astuces pour qu’il n’y ait aucun moyen de résister à la tentation. D’ailleurs nous dégustons nos premières « pizzas au kilomètre ». Plutôt qu’au « kilomètre » (surnommées ainsi par le pado) il semblerait qu’elles soient plutôt vendues au poids, dans une forme rectangulaire parfaite pour emporter ! 

     

    Les fauchés à Rome,  08/04/16  Les fauchés à Rome,  08/04/16

    Les fauchés à Rome,  08/04/16 Les fauchés à Rome,  08/04/16

    Depuis la terrasse de notre superbe appartement en plein cœur de la ville, à quelques pas du panthéon nous goutons alors aux premières saveurs de la dolche vita qui prend des airs de Margarita ! Elle se poursuit par des accents de capuccino dans un célèbre café de la place du panthéon. Ici, pas de table ni de chaise, on se presse au comptoir comme alléché par des odeurs d’expresso et de cacao, dans un joyeux brouhaha on tente de passer commande,  puis on patiente en essayant de se ranger quelque part pour ne pas gêner la foule qui transit une tasse à la main. Enfin, on retrouve un peu d’espace dans la rue pour déguster son précieux breuvage. La mousse légère se dépose sur nos lèvres, tandis que les grains de sucre croquant  atténuent l’amertume du café. Et pour couronner le tout, on pique une cuillère d’un chocolat chaud dont la consistance ressemble plus à une tablette juste fondue qu’à une boisson. Nous voici parés pour la suite de la journée !

     

    Le Panthéon

    Les fauchés à Rome,  08/04/16 Les fauchés à Rome,  08/04/16

    Les fauchés à Rome,  08/04/16 Les fauchés à Rome,  08/04/16  

    Très célèbre édifice de Rome, ce temple dédiés à l’origine à toutes les divinités de la religion antique devin une église chrétienne au VIIème siècle. Malgré deux millénaires de bouleversement, cet édifice reste le mieux conservé de la Rome antique.

     

    La fontaine de Trévi

    Les fauchés à Rome,  08/04/16 Les fauchés à Rome,  08/04/16

    Comment passer à côté de la plus grande et extravagante fontaine de Rome ?  Représentant le char de Neptune, elle est alimenté par l’un des tout premiers aqueducs de la ville, mais elle est surtout connue pour sa légende qui raconte  que jeter une pièce dans cette fontaine, par-dessus son épaule, vous assure de revenir un jour dans la vie éternelle. Aujourd’hui, se prendre en photo devant cet édifice semble encore plus important aux yeux des troupeaux de touristes qui se pressent à son bord armé de leur selfi stick. Prenant la pause sans se soucier de l’arrière-plan gâché par la horde de leurs congénères venus faire la même chose, chacun repars avec Sa photo souvenir comme pour dire « j’y était ». Pourquoi pas… mais Rome recèle de bien d’autres trésors !

     

    Soutenance de la thèse de Laurent Gatinois

    Enfin, nous clôturons notre journée en assistant à la soutenance de la thèse d’un prêtre MEP à l’université Grégorienne. « La fonction de l’ascension du Christ dans la théologie de l’histoire de Saint Bonaventure de Bognoregio » Malgré toute notre bonne volonté il semblerait qu’il parle une autre langue. Ce sont pourtant des mots de français qu’il aligne les uns à la suite des autres, mais l’ensemble ne trouve que peu de sens dans les méninges des petits pèlerins que nous sommes ! Impressionnés par un tel travail nous sommes néanmoins ravis d’assister à ce moment important et de partager un pot en son honneur ! Je rencontre d’ailleurs un séminariste originaire de Thaïlande, en études à Rome, avec qui je suis ravie de dépoussiérer mon Thaï. Voyage dans un voyage. Dans l’espace, dans le temps. Celui de ma mission à Chong Kheap.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :