• Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15

    Mont des Oliviers

    Situé juste à l’extérieur de la ville de Jérusalem, le Mont des Oliviers rassemble de nombreux lieux liés au nouveau testament, l'église de Gethsémani, l'église sainte Marie Madeleine, l'église du Dominus Flevit, le Carmel du Pater Noster ainsi que la mosquée de l'Ascension.

     

    Le Mont des oliviers 01/10/15

    C'est à partir des pentes de ce mont que Jésus est entré triomphalement à Jérusalem : 

    Lorsqu'ils approchèrent de Jérusalem, près de Bethphagé et de Béthanie, vers le mont des Oliviers, Jésus envoie deux de ses disciples et leur dit : Allez au village qui est devant vous, dès que vous entrerez, vous trouverez un ânon attaché que personne n'a encore monté. Détachez-le et amenez-le. Et si quelqu'un vous dit : Pourquoi faites-vous cela ? Répondez : Le Seigneur en a besoin et il le renvoie ici tout de suite. Ils sont partis et ont trouvé un ânon attaché dehors près d'une porte dans la rue. Ils le détachent. Quelques-uns de ceux qui se trouvaient là leur dirent : Qu'avez-vous à détacher cet ânon ? Eux leur répondirent comme Jésus l'avait dit et on les laissa faire. Ils amenèrent l'ânon à Jésus, ils mettent sur lui leurs vêtements et Jésus s'assit dessus. Beaucoup de gens étendirent leurs vêtements sur la route et d'autres des feuillages qu'ils coupaient dans la campagne. Ceux qui marchaient devant et ceux qui suivaient criaient : Hosanna ! Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient ! Béni soit le règne de David notre père ! Et il entra à Jérusalem dans le Temple. Après avoir regardé autour de lui, comme c'était déjà le soir, il sortit pour se rendre à Béthanie avec les douze (Mc. 10, 1-11).

     

    Le Mont des oliviers 01/10/15

    C’est aussi le lieu de l’ascension de Jésus.

    A ces mots, sous leurs regards, il s'éleva, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pendant qu'il s'en allait, voici que deux hommes vêtus de blanc se trouvèrent à leurs côtés ; ils leur dirent : " Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel ? Celui qui vous a été enlevé, ce même Jésus, viendra comme cela, de la même manière dont vous l'avez vu s'en aller vers le ciel. " Alors, du mont des Oliviers, ils s'en retournèrent à Jérusalem ; la distance n'est pas grande : celle d'un chemin de sabbat. (Acte 1, 9-12)

     

    Le Mont des oliviers 01/10/15

    C’est aussi un lieu important pour les Juifs pour qui c’est au-dessus de cette montagne que s’élèvera la gloire du Dieu d’Israël. D’autre part, sur ces pentes s’étends un important cimetière, puisque d’après les déclarations des prophètes, « le Mont sera le lieu choisi par Dieu pour le Jour du Jugement et la résurrection des hommes invoquant le nom du Seigneur ». Parmi ces tombeaux se trouve celui qui abrita le corps de la Vierge.

     


    Dominus Flevit

    Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15 Le Mont des oliviers 01/10/15 

    Notre première halte sur le Mont des Oliviers est le Dominus flevit, chapelle latine en forme de larme qui offre notamment une vue imprenable sur la ville depuis son chœur et commémore les pleurs de Jésus sur Jérusalem qui refusait d'accueillir son message.

    Déjà il approchait de la descente du mont des Oliviers quand, dans sa joie, toute la multitude des disciples se mit à louer Dieu d'une voix forte pour tous les miracles qu'ils avaient vus. Ils disaient : " Béni soit celui qui vient, le Roi, au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel et gloire au plus haut des cieux ! "Quelques Pharisiens de la foule lui dirent : " Maître, réprimande tes disciples. "Mais il répondit : " Je vous le dis, si eux se taisent, les pierres crieront. "Quand il fut proche, à la vue de la ville, il pleura sur elle,en disant : " Ah ! si en ce jour tu avais compris, toi aussi, le message de paix ! Mais non, il est demeuré caché à tes yeux.Oui, des jours viendront sur toi, où tes ennemis t'environneront de retranchements, t'investiront, te presseront de toute part. Ils t'écraseront sur le sol, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n'as pas reconnu le temps où tu fus visitée ! " . (Luc 19, 37-44)

     

    Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15 Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15

    Nous célébrons alors la messe en son chœur et profitons du panorama sur la ville.

     

    Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15 Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15

     

     

    Grotte des enseignements et le carmel du Pater

    Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15 Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15

    Abri naturelle, cette grotte servait de refuge habituel à Jésus quand il venait à Jérusalem. C'est là qu'il se retirait la nuit après avoir prêché pendant la journée dans le Temple et continuer d’enseigner à ces disciples. C’est ici qu’il leur transmit notamment le « Notre Père », qu’on retrouve inscrit en toutes les langues sur des carreaux de céramique qui ornent les murs du carmel.

     

    Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15

    Et il advint, comme il était quelque part à prier, quand il eut cessé, qu'un de ses disciples lui dit : " Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean l'a appris à ses disciples. " Il leur dit : " Lorsque vous priez, dites : Père, que ton Nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; donne-nous chaque jour notre pain quotidien ; et remets-nous nos péchés, car nous-mêmes remettons à quiconque nous doit ; et ne nous soumets pas à la tentation." (Luc 11, 1-4)

    " Vous donc, priez ainsi : Notre Père qui es dans les cieux, que ton Nom soit sanctifié, que ton Règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien. Remets-nous nos dettes comme nous-mêmes avons remis à nos débiteurs. Et ne nous soumets pas à la tentation ; mais délivre-nous du Mauvais. (Matthieu 6, 9-13)

     

    Communauté bénédictine, à la découverte de l’iconographie

    Nous découvrons dans cette communauté l’art de l’icône, avec sœur Marie Paul.

    Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15

     

    L’icône est avant tout une révélation, un passage du visible vers l’invisible, une manifestation de la Parole, Parole incarnée. Elle manifeste le mystère de l’incarnation, Dieu prend possession de la matière, et celui de la transfiguration de cette matière.

    Le bois, préparé comme un autel, lieu de la Présence, tandis que le sujet qui viendra s’y graver exprime la prise de possession de l’intérieur de l’Esprit : « Dieu insuffla dans la glaise son souffle de vie » (Genèse).

     

    Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15  Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15  Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15

    « Il y eu un soir, il y eu un matin » (Genèse). Tout commence dans l’ombre et finit dans la lumière. Ainsi, les couleurs sombres forment la base du travail, qui se poursuit en sept étapes vers une montée progressive vers la lumière. On passe des ténèbres et de l’absence à la lumière de la rencontre avec Dieu, Présence aimante.

    Cette puissance de transformation est exprimée par le vêtement qui tourne autour des articulations des membres du corps, comme une énergie. Et cette énergie transfigure nos ténèbres en lumière, nos morts en vie.

    Les visages représentés sur les icônes n’ont pas d’expression, pour permettre à celui qui l’observe d’y refléter son cœur. Enfin, Sœur Marie Paul insiste sur l’importance du regard. « L’œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé » (Matthieu 6.22) A nous de savoir porter un regard lumineux sur toute chose.

     

    Gethsémani

    Signifiant « pressoir à huile » Gethsémani, ou jardin des oliviers est le lieu où Jésus pria après son dernier repas. Selon les évangiles synoptiques, Jésus aurait ressenti à ce moment-là l’angoisse la plus profonde, mesurant pleinement le destin tragique qui allait être le sien.

     

    Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15 Jérusalem, Le Mont des oliviers 01/10/15

    Alors Jésus parvient avec eux à un domaine appelé Gethsémani, et il dit aux disciples : " Restez ici, tandis que je m'en irai prier là-bas. "

    Et prenant avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, il commença à ressentir tristesse et angoisse. Alors il leur dit : " Mon âme est triste à en mourir, demeurez ici et veillez avec moi. " Étant allé un peu plus loin, il tomba face contre terre en faisant cette prière : " Mon Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme je veux, mais comme tu veux. " Il vient vers les disciples et les trouve en train de dormir ; et il dit à Pierre : " Ainsi, vous n'avez pas eu la force de veiller une heure avec moi ! Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation : l'esprit est ardent, mais la chair est faible. " A nouveau, pour la deuxième fois, il s'en alla prier : " Mon Père, dit-il, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! " Puis il vint et les trouva à nouveau en train de dormir ; car leurs yeux étaient appesantis. Il les laissa et s'en alla de nouveau prier une troisième fois, répétant les mêmes paroles. Alors il vient vers les disciples et leur dit : " Désormais vous pouvez dormir et vous reposer : voici toute proche l'heure où le Fils de l'homme va être livré aux mains des pécheurs. Levez-vous ! Allons ! Voici tout proche celui qui me livre." (Matthieu 26, 36-46)

     

    La basilique de l’agonie, ou église des Nations, renferme le « rocher de l’agonie » au pied duquel Jésus pria et eu des sueurs de sang.

    Il sortit et se rendit, comme de coutume, au mont des Oliviers, et les disciples aussi le suivirent. Parvenu en ce lieu, il leur dit : " Priez, pour ne pas entrer en tentation. " Puis il s'éloigna d'eux environ un jet de pierre et, fléchissant les genoux, il priait en disant : " Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe ! Cependant, que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui se fasse ! " Alors lui apparut, venant du ciel, un ange qui le réconfortait. Entré en agonie, il priait de façon plus instante, et sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang qui tombaient à terre. Se relevant de sa prière, il vint vers les disciples qu'il trouva endormis de tristesse, et il leur dit : " Qu'avez-vous à dormir ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation. " (Luc 22, 39-46)

     

    C’est sur ce même lieu que Jésus fut arrêté suite à la trahison de Judas.

    Comme il parlait encore, voici Judas, l'un des Douze, et avec lui une bande nombreuse armée de glaives et de bâtons, envoyée par les grands prêtres et les anciens du peuple. Or le traître leur avait donné ce signe : " Celui à qui je donnerai un baiser, c'est lui ; arrêtez-le. "Et aussitôt il s'approcha de Jésus en disant : " Salut, Rabbi ! ", et il lui donna un baiser.,Mais Jésus lui dit : " Ami, fais ta besogne. " Alors, s'avançant, ils mirent la main sur Jésus et l'arrêtèrent. (Marc 26, 47-50)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :